Joséé_Portrait_by_KyleSt.Thomas.jpg


Josée Thibeault est autrice, metteuse en scène et artiste de la parole. Installée à Edmonton depuis plus de 25 ans, elle écrit pour le théâtre, le cinéma, la télé et les médias audio. Depuis quelques années, elle développe de nouvelles voix narratives avec ses nombreux alter ego, grâce auxquels elle livre sur scène de la poésie spoken word et des monologues. En 2019, Mme Thibeault a présenté son spectacle solo, La fille du facteur, à l’UniThéâtre d’Edmonton, aux Zones théâtrales à Ottawa et en tournée à travers l’Alberta. Son plus récent projet, Le bocal, est une expérience de narration transmédiale déployée sur plusieurs plateformes numériques. Tout à la fois un podcast, un feuilleton écrit et du contenu créatif publié sur les réseaux sociaux, Le bocal est une invitation à flâner dans l’univers poétique et humoristique de sa créatrice.

Josée Thibeault

RÉPONDRE 
« PRÉSENTE » !

Le projet Présence des femmes, imaginé par la commissaire Sabine Lecorre-Moore, interpelle profondément la source même de ma pulsion artistique. Depuis toujours, le fait d’être une femme artiste et francophone est au cœur de mes réflexions identitaires et créatives. Je crée pour prendre la parole, pour imposer mon corps dans la sphère publique, pour dire que j’existe, pour donner un sens à mon passage sur terre. Pulsion égocentrique, soit, mais pas uniquement. Grâce à l’art, je cherche à être vue et entendue, mais j’écris, je parle et je joue pour toutes les femmes qui n’en ont pas la chance. Si le métier d’artiste est une vocation, un appel, depuis toujours je réponds « présente ! » 

Inspirée du travail des six autres artistes de Présence des femmes, je compose une ode à cette réponse qu’elles ont eue elles aussi lorsqu’elles ont entendu l’appel. Présentes, nous le sommes et nous l’affirmons haut et fort, telles les bonnes élèves que nous avons probablement été. Telles les adolescentes que nous fûmes, curieuses et vives, rêveuses et affirmées, frondeuses et aventurières. Telles les femmes que nous sommes devenues, engagées, généreuses, fières et brillantes. Nous sommes présentes. Pour nous-mêmes, mais aussi pour la collectivité. Car nos gestes créateurs visent haut, portent large, s’épanouissent dans le partage et la transmission.

Ma démarche artistique est ancrée dans l’oralité, dans cette langue que nous faisons vivre sur l’immense territoire qui est le nôtre. L’écriture est pour moi une question de rythme, de souffle et de sonorité, teintée d’une bonne dose de ces références culturelles qui habitent les femmes de ma génération. Je cherche par la déclamation de ces phrases imagées à faire vibrer le public qui les entend, à engendrer l’émotion par la musicalité et la réflexion par le sens. Mon poème Répondre « présente ! », comme toutes les œuvres de l’exposition Présence des femmes, est un acte créateur féministe, car la femme qui s’affirme artiste et francophone pose un geste de courage et de détermination qui la place dans une posture marginale. Et c’est là que réside toute sa force. Toute son importance.