Screen Shot 2018-08-29 at 3.56.07 PM.png

Esse arts + opinions, publiée trois fois l’an par Les éditions esse, est une revue d’art actuel bilingue couvrant les diverses pratiques disciplinaires et interdisciplinaires (arts visuels, performance, vidéo, théâtre expérimental, cinéma d’auteur, musique et danse actuelles) et toutes formes d’interventions à caractère social, in situ ou performatif

ESPACE MEMBRES

24 juillet | 4 septembre: Vernissage : aucun

Artistes :

KAREN BLANCHET

DORIS CHAREST

DORIS DARBASIE

RHÉA PLOUFFE

Karen BLANCHET

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grande voyageuse dans sa jeunesse, elle habite depuis vingt-trois ans en Alberta. Heureusement elle étudiait les beaux-arts avant d’entrer à l’université où elle a obtenu une licence des lettres avec honneurs en français et aussi un certificat professionnel A d’enseignement. Ayant toujours les beaux-arts à cœur, elle approfondissait ses connaissances du dessin, des aquarelles, des huiles, de l’acrylique et des média mixtes. Avec l’encouragement de son mari, elle s’épanouit dans son atelier « Inspirations ». En mélangeant les idées scientifiques et religieuses ses œuvres inspirent la paix intérieure et un amour plus profond envers notre planète. La vie est belle.

DANA RAYMENT

Doris CHAREST

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Doris est tombée en amour avec la peinture quand elle habitait au Texas.  Sa voisine l’invita à l’accompagner à sa classe de peinture comme geste d’amitié et cela à changer toute sa vie.  La peinture est devenue une passion.  Doris a suivi une variété de cours aux États Unis et au Canada.  

 

En 2003, Doris a été invitée comme artiste à Rivière du Loup pour  ‘La Marée aux 1000 Vagues’.  Elle a aussi eu une subvention pour être ‘Artiste dans la communauté’ et elle a eu la chance de voyager à travers l’Alberta comme artiste-invitée.  Doris a été publiée dans  un agenda pour ‘L’Association de la Femme’ au Québec.  Son œuvre a été choisie pour une affiche pour L’Association canadienne de l’éducation langagière francophone en 2004. Depuis ce temps, Doris a été mise en vedette dans les revues: Art Avenues (Vancouver), Sommerset Studio (États Unis-printemps-2007) et Leisure Painter (Angleterre-Automne-2007). Doris a été l’artiste en vedette pour le Capital X à Edmonton en 2009. En 2011, elle a aussi reçu le prix Sylvie Van-Brabant, du Regroupement artistique francophone de l’Alberta.

 

Doris préfère travailler en media mixtes pour créer un effet plus contemporain.  Les textures, les formes et la lumière l’intéresse.   Son amour de la texture lui a permis de gagner le prix d’Alexandra Bisselli avec la Fédération des Artistes à Vancouver.  La nature et tout ce qui l’entoure est son inspiration. Doris voyage beaucoup pour enseigner sa technique aux jeunes et aux adultes qui partage son amour pour la création.

Doris DARBASIE

Doris Goudreau Darbasie est une artiste d’Edmonton qui a commencé son parcours artistiquedans les années 1980. Sa formation comprend des études à l’Université de l’Alberta, au Grant MacEwan College et des ateliers avec artistes de renommée nationale et internationale.


Des peintures sélectionnées ont été utilisées comme illustration par la ville
d’Edmonton, reproduites comme couvertures de livres par l’University of Alberta Press et présentées dans la revue culturelle Le Sabord. Darbasie est un membre signataire de la Société canadienne des peintres en aquarelle (SCPA/CSPWC). Son travail fait partie de collections privées.


Bien que connue pour ses peintures de figures et de paysages, cette série de natures mortes actuelle explore son jardin. De son travail, elle dit: « Je tire l’essentiel de mon matériel du milieu urbain dans lequel je vis. Je commence souvent par une application de peinture en vrac comme début ou arrière-plan. Au fur et à mesure que la peinture se déroule, j’introduis le collage, composé de papiers que j’ai peints, pour une couleur et une texture supplémentaires.Travailler en série me permet d’expérimenter des formes, des motifs et des symboles dans mon
interprétation du monde naturel. »

KAREN BLANCHET

NICOLE GAGNON

Rhéa PLOUFFE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’amour de Rhéa pour la nature à été grandement influencé par son éducation sur la ferme. De tout percevoir comme étant inter-relié à façonné sa vision de la vie. Au cours de ses études, (pour obtenir son doctorat), Rhéa s’implique dans le domaine de la santé. Pendant plus de 30 ans, elle côtoie la maladie qui profondément l’inspire et la pousse à explorer les mystères profonds de la view. Malgrés son amour pour les arts tout au long de sa vie, Rhéa n’a commencé à peindre qu’une dixaine d’années passés. La peinture lui offre un moyen d’exprimer sa spiritualité ainsi qu’un laisse-allez à l’expression. Elle croit qu’un contexte global est requis en éducation, pour l’éclosion de l’art, pour l’emploi de l’imagination, en matière de moralité, d’étique, de religion, et sur la question de ‘bien-être’.

ESPACE EXPLORATION

Artiste: 

Patricia GAUVIN

La prémisse qui sous-tend mes projets réside dans l'universalité du besoin de créer. Nous avons tous été artistes étant petit. Tous les enfants chantent, dansent et dessinent. La pulsion de créer fait-elle partie de nos besoins fondamentaux? La création anime-t-elle tous les individus?

Depuis plusieurs années, j'ai créé des initiatives afin de rejoindre les spectateurs dans leur essence même de créateur. La matière sert de communicateur. Les gestes posées, lors de ces rencontres, marquent la mémoire des participants. La médiation culturelle du projet se fait dans l'intervention. Les spectateurs participants renouent avec le plaisir de l'expression. La prémisse qui sous-tend le projet réside dans la croyance de l'universalité du besoin fondamental de créer.

MERCI